Jean Pierre Gros: Nous déployons des solutions originales pour recruter

Interview de Jean-Pierre GROS,  Président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat de Nouvelle Aquitaine et organisateur de la Journée de l’économie.

La Journée régionale de l’économie est organisée pour la troisième année à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, pourquoi un tel engagement de la Chambre Régionale dans cette journée ?

Cet engagement dans l’organisation des journées de l’économie est l’une des nombreuses formes que prend l’accomplissement de la toute première mission que le législateur a confié aux chambres de métiers et de l’artisanat. Elle figure en introduction du code de l’artisanat : « les chambres de métiers et de l’artisanat sont, auprès des pouvoirs publics, les organes représentatifs des intérêts généraux de l’artisanat ».

Cette journée répond donc à notre responsabilité d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur les préoccupations et les attentes de notre secteur à nouveau dans une dynamique de développement après plusieurs années difficiles.

D’autre part la vocation de la JENA est de permettre aux entreprises de notre grande région de partager et valoriser leurs expériences, d’échanger, de créer du lien. Ces moments dans nos vies de chefs d’entreprises sont rares, ils sont donc précieux et méritent d’être portés par les réseaux consulaires dont c’est la vocation.

En quoi le thème retenu vous paraît-il stratégique et recouvre des enjeux majeurs pour la Nouvelle Aquitaine ?

 Comme je vous l’ai indiqué, l’artisanat est à nouveau dans une dynamique positive comme l’ensemble de l’économie régionale. Pourtant nos entreprises ont de plus en plus de mal à recruter de nouvelles compétences mais aussi à les conserver.

Les voies traditionnelles utilisées par l’artisanat pour former ses futurs salariés à travers l’apprentissage ne suffisent plus à répondre aux besoins des chefs d’entreprises. D’autres approches sont nécessaires qui tiennent compte de nos spécificités : petite taille, présence sur tous les territoires, valorisation de nos métiers quelquefois encore méconnus sous leur angle innovant et leur ouverture à des chemins de réussite dans la vie professionnelle.

Posé en ces termes, le sujet des difficultés de recrutement et des approches innovantes pour attirer de nouvelles compétences est pour l’artisanat une problématique essentielle. Elle prend aussi sa source bien en amont dans les politiques publiques liées à l’orientation, à la promotion de l’artisanat et des métiers ainsi qu’à l’évolution de la formation professionnelle.

Par le potentiel de création d’emploi qu’il concentre, à condition qu’on l’aide, l’artisanat représente une chance pour notre région et des milliers de jeunes et de demandeurs d’emploi.

Nous montrerons au cours de cette journée, aux côtés de nos partenaires de la JENA, les solutions parfois originales que les artisans et les chambres de métiers départementales avec leurs partenaires ont apportées à cette question essentielle du recrutement.