Jean Francois Cledel : Les CCI sont engagées pour accompagner les entreprises dans leurs recrutements

Le 15 octobre 2018 se déroulera la Journée de l’Économie en Nouvelle Aquitaine sur 4 sites de la région. Le thème « recruter autrement » permettra aux participants d’aborder toutes les thématiques en matière d’emploi et de réfléchir collectivement aux solutions pour attirer des compétences.

La CCI Nouvelle-Aquitaine est partenaire de cette journée. Interview de Jean-François Clédel Président de la CCI Nouvelle-Aquitaine

La Journée de l’économie est organisée pour la deuxième année à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, pourquoi un tel engagement dans cette journée ?

Depuis 2004, nos trois réseaux consulaires régionaux organisent, chaque année, en septembre, la « Journée de l’Economie Aquitaine » JENA sur les problématiques liées à la compétitivité de l’Aquitaine et de ses entreprises. En 2007, le Conseil Régional d’Aquitaine est devenu partenaire de l’organisation de cette Journée dont l’objectif est de faire une vraie réunion de rentrée économique en traitant de manière factuelle et prospective un thème d’actualité majeur pour les entreprises d’Aquitaine.

Cette journée a pour objectif de faire réfléchir ensemble les acteurs aquitains de la « vie économique » afin qu’ils formulent des propositions et fassent des préconisations. Elle est le reflet du partenariat quotidien entre nos institutions. Chaque année, les JENA nourrissent notre réflexion pour le développement d’actions plus efficaces auprès des acteurs économiques locaux. Celles-ci visent à :

  • Représenter les intérêts des entreprises auprès des autres institutions
  • Accompagner les créateurs d’entreprise
  • Susciter l’innovation
  • Renforcer la compétitivité
  • Développer la formation.

En quoi le thème retenu vous paraît-il stratégique et recouvre des enjeux majeurs pour le nouvel espace régional ?

Il constitue une réponse à une préoccupation majeure pour les dirigeants que nous accompagnons

Avec la reprise de la croissance, plusieurs entreprises depuis quelques mois indiquent avoir des difficultés pour recruter, pour attirer des talents quels que soient leur implantation géographique, leur secteur d’activité ou le type de compétences recherchées.

Plusieurs études parues ces derniers mois mettent en évidence cette situation, aussi il est apparu important de retenir ce thème pour cette édition 2018 de la JENA.

Les CCI de la région sont pleinement engagées, dans leurs différents territoires et en relation avec le CCI de Région, dans la prise en compte et la recherche de solutions pour accompagner les entreprises dans leurs recrutements et plus généralement dans le développement de leurs compétences. C’est d’autant plus crucial avec les bouleversements organisationnels qu’impliquent la numérisation de notre économie et de notre société toute entière.

Un travail partenarial sur l’orientation professionnelle des jeunes au bénéfice de l’emploi

Elles sont impliquées, avec les autres chambres consulaires, au sein du service public régional d’orientation piloté par l’Etat et le conseil régional, et au sein de l’agence régional de l’orientation (AROFE), pour apporter leurs idées et leurs actions afin que l’orientation professionnelle soit plus performante :

  • Une production et une diffusion d’informations sur l’économie régionale et sur la conjoncture ;
  • Un programme d’événements à l’année pour apprendre à s’orienter, pour découvrir les métiers, puis les formations qui y mènent et enfin trouver une formation alternée ;
  • Un dispositif spécifique pour le développement de l’alternance, avec des « développeurs de l’apprentissage » pour aider les entreprises qui ne le connaissent pas à découvrir et adopter l’apprentissage, en lien avec le FSE et le conseil régional, mais aussi les branches professionnelles qui souhaitent l’appui des chambres.

La première richesse d’une entreprise, ce sont les femmes et les hommes qui la composent !Les CCI apportent en outre un appui aux entreprises pour le développement de leurs compétences, avec trois leviers qui concernent leur capacité à :

  • se faire connaître des candidats, à entrer en contact avec eux, à les recruter et à les conserver ;
  • définir un plan de développement des compétences et à mobiliser les budgets nécessaires ;
  • développer un management des RH avec les outils nécessaires de base (délégation, organigramme, entretien professionnel, définition de poste…) ;

Enfin, les CCI mettent en place très souvent des formations « clé en main » pour recruter des candidats motivés et formés selon les besoins des entreprises, avec notamment le soutien d’OPCA ou de collectivités territoriales.

Lors cette édition de la JENA, nous souhaitons faire témoigner des entreprises qui ont mis en œuvre des solutions, des pratiques pour attirer des talents mais également fidéliser les salariés.

A lire également

Alain Rousset : Nous mettons toute notre énergie pour renforcer l’attractivité de la Nouvelle-Aquitaine