Financement participatif : quels avantages ? par Thierry Gironde – Sud Ouest

Retrouvez l’article de Thierry Gironde sur le site de la Journée de l’Economie Aquitaine
et le programme du débat du 11 septembre sur les nouveaux financements pour les PME

Soutenir des projets atypiques en utilisant les ressources d’Internet peut être lucratif

Le financement participatif permet de combiner solidarité et rentabilité.Financements-participatifs-
Le recours au financement participatif (ou crowdfunding) s’est développé de manière exponentielle, ces dernières années, en France. On est ainsi passé de moins de 8 millions d’euros de fonds collectés avant 2011 à plus de 78  millions en 2013 (source : association Financement Participatif France). Et la collecte atteindrait déjà 66 millions pour le premier semestre 2014. Évidemment, on est encore loin des montants recueillis aux États-Unis (1,2 milliard d’euros) et au Royaume-Uni (609 millions). Cet écart est notamment lié à l’absence de cadre juridique spécifique dans l’Hexagone. Cette lacune est désormais comblée par l’ordonnance du 30 mai dernier.

Cependant, notre pays occupe une solide troisième place en matière de financement participatif et plus de 1 million de Français financent des projets par ce biais. Il existe plusieurs méthodes pour soutenir des initiatives grâce au crowdfunding. La plus répandue consiste à prêter de l’argent (moyennant intérêts) à des particuliers ou à des entreprises via des plates-formes spécialisées (pret-dunion.fr ou Unilend.fr, par exemple).Certaines proposent des rémunérations qui peuvent atteindre les 10 % par an avant impôts. Attention : ce placement n’est pas exempt de risques, comme le défaut du particulier emprunteur ou la faillite de l’entreprise financée. Pour limiter la casse éventuelle, il est préférable de répartir ses investissements entre divers projets.

Aider les jeunespousses
On peut également utiliser le financement participatif pour entrer dans le capital d’une entreprise en devenir (financeutile.comwiseed.com). Un 
ticket d’entrée abordable (entre 500 et 1000 euros, le plus souvent)et quelques clics suffisent pour devenir actionnaire d’une PME à fort potentiel de développement. Outre la possibilité d’empocher à terme plusieurs fois sa mise, cet investissement permet de bénéficier de plusieurs avantages fiscaux : réduction d’impôt sur le revenu de 18% des sommes placées, exonération d’impôt sur les plus-values en cas d’investissement via un PEA ou en PEA-PME, réduction d’impôt de solidarité sur la fortune de 50% des montants investis.

On peut aussi contribuer au succès de projets innovants par des dons (kisskissbankbank.com, fr.ulule.com).Les donateurs profitent alors des services ou des produits proposés par l’entreprise bénéficiaire et des avantages fiscaux sur les dons.
Thierry Gironde – Sud Ouest – 31.07.2014