Retour sur l’évènement

e jeudi 22 septembre 2011, à Gradignan, pour leur huitième édition, les journées de l’économie aquitaine ont abordé une question cruciale pour notre avenir : « Compétition mondiale, coopérations locales. Quelles dynamiques pour les entreprises et les territoires d’Aquitaine ? ». 500 décideurs étaient présents, ainsi que d’importants politiques locaux comme le président de la Région Aquitaine, Alain Rousset et le préfet de Gironde, Patrick Stefanini. Une journée, qui fut riche en débats avec des pistes pour développer l’économie régionale en cette période de crise, mais aussi une « sortie » du préfet sur la LGV au Pays Basque…

Les faiblesses de l’économie aquitaine sont bien connues comme l’a rappelé Jean-Marie Cardebat, maître de conférences en sciences-économiques à l’Université Bordeaux 4 : une population vieillissante, des exportations concentrées sur trois secteurs seulement, l’aéronautique, le vin et les produits pharmaceutiques. « Vous vous rendez compte que les Italiens et les Espagnols exportent plus de vin que nous aujourd’hui ? », a-t-il lancé à la salle. Le monde change. Le défi énergétique sera l’une des grandes questions des prochaines années, a souligné Jean-Christophe Victor, directeur de recherche au Lepac (Laboratoire d’études prospectives et cartographiques) dans son intervention. Et, en la matière, l’Aquitaine a de beaux atouts : la plus grande forêt d’Europe occidentale, de l’eau, des clusters innovants… « Le problème énergétique est avant tout un problème industriel », a estimé Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine. Il a insisté sur la nécessité de faire dialoguer le monde de la recherche et de l’industrie.

Nicolas César

Pour lire l’article en intégralité :
http://www.aqui.fr/tempsforts/l-aquitaine-mise-sur-la-cooperation-pour-sortir-de-la-crise,5402.html

 

 Beau succès de participation pour la désormais traditionnelle journée de l’Economie Aquitaine consacrée à la compétition mondiale et aux coopérations locales. L’économie faisant elle-aussi partie de la comédie humaine, le cadre du Théâtre des Quatre Saisons, à Gradignan (Gironde), était parfaitement choisi. Journée studieuse, cependant, qui a commencé dans la matinée par une réflexion en ateliers, et qui s’est poursuivie par une série d’interventions, ainsi que par la « restitution » des travaux de groupe. Selon la synthèse présentée par Xaxier Roland-Billecart, directeur régional de la Caisse des dépôts et Consignation, il ne s’est pas toutefois dégagé d’idée révolutionnaire de la mise en commun. Economie verte, offre de formation plus claire, renforcement de la mutualisation font partie des priorités pour les entreprises d’Aquitaine. Finalement l’intérêt de cette journée s’est plus reporté vers les regards sur le monde présentés d’abord par Jean-Christophe Victor, directeur du LEPAC (Laboratoire d’Etudes Prospectives et d’Analyses cartographiques), puis de Pascal Boniface, directeur de l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques). Ce qui n’a pas empêché des considérations locales et franco-françaises -ou aquitano-françaises- à travers les discours divergents d’Alain Rousset, président de la Région Aquitaine, et du préfet de Région Patrick Stefanini autour des infrastructures et à propos de la décentralisation.

Gilbert Garrouty

Pour lire l’article en intégralité : http://www.paysud.com/La-journee-de-l-economie-aquitaine-regards-sur-le-present-et-le-futur_a1662.html

Suivez-nous, partagez 😉