FOCUS: L’économie verte existe déjà en Aquitaine

Les atouts de l’Economie Verte en Aquitaine :

  • premier bassin d’emplois verts en France en 2009,
  • récente labellisation de pôles de compétitivité (Avenia),
  • entreprises spécialisées en éco technologies, éco conceptions, construction durable, performances énergétiques, stratégies de management durable : AKVO, Egeris, Loreki, Rescoll, Sunlandes, Sur le dos des filles, Transports Mendy…,
  • et projets publics. Les exemples ne manquent pas!

Une étape importante dans la réflexion et pour le débat:

témoignages d’entreprises qui « passent au vert », mettent en place des stratégies nouvelles pour innover, réagissent face à ce nouvel enjeu de développement, adoptent des comportements différents dans leur organisation, dans leur management, dans la gestion des ressources humaines, la relation client; perçoivent la dimension verte comme un levier de croissance et investissent dans les secteurs émergeants dans le but de rendre pérenne cette opportunité de développement économique.

Benoît de GUILLEBON, directeur de l’APESA et animateur du CHEDD Aquitain :

  • -> Télécharger le rapport de l’APESA ici <-

 « Quand on parle d’économie verte, on a souvent tendance à penser immédiatement à des filières nouvelles comme le solaire, l’éolien …Dans un deuxième temps, on élargit la réflexion et on inclut le bâtiment (à faible impact environnemental), les véhicules (électriques) ou  la chimie (verte) ….
Il me semble qu’il faut élargir encore la réflexion : l’Economie Verte ( ou l’Eco économie comme l’a appelé Lester Brown), c’est un mouvement de fond qui va faire passer d’une économie gaspillant des ressources naturelles précieuses et peu respectueuse de l’homme, à une économie frugale en terme de ressources et contribuant à l’amélioration  de la vie de tous les hommes. C’est donc une sujet qui concerne toutes les activités économiques, quelles soient classées dans les filières stratégiques, ou dans l’économie résidentielle.  S’il est fondamental  que les responsables politiques donnent le ton et accompagnent les acteurs économiques, c’est surtout à travers le bouillonnement d’initiatives  dans les régions, leurs confrontations et leurs enrichissements mutuels   que se dessinera progressivement  ce que peut être l’économie verte.  L’économie verte, c’est aussi un changement de regard des acteurs sur les enjeux de l’homme et de la nature.
La réflexion sur l’économie verte ne consiste donc pas seulement à identifier les nouvelles technologies mais aussi trouver des moyens pour aider les acteurs à changer de regard pour qu’ils trouvent les solutions pour faire mieux avec moins de ressources. »

Parmi les questions auxquelles les experts et entrepreneurs apporteront leurs réponses :

  • Comment s’adapter aux mutations nécessaires au passage à une économie verte ?
  • Quelles compétences acquérir, développer, mettre en œuvre?
  • Comment identifier les marchés porteurs?
  • Comment anticiper et prévenir la concurrence entre secteurs?
  • Place et rôle de l’acteur public : quels investissements? quels projets?
Suivez-nous, partagez 😉